BREIZH CIVIC LAB

Réveillons la Bretagne

BREIZH CIVIC LAB a pour ambition de donner des clés de réflexion et d’action afin d’envisager l’avenir politique de la Bretagne sur de nouvelles bases – civique, républicaine et urbaine. Ses activités visent à réfléchir et débattre mais aussi à proposer et expérimenter de nouvelles pratiques collectives tant du point de vue de l’innovation citoyenne que de l’action publique. BREIZH CIVIC LAB souhaite ainsi contribuer pleinement à la construction de l’intérêt général en Bretagne.

Origine

Cette initiative est portée par des individus qui se sont retrouvés sur le réseau communautaire BZH Network (>10000 inscrits sur divers réseaux sociaux), échangeant régulièrement leurs analyses, idées et visions sur la Bretagne. En 2018, la décision de créer BREIZH CIVIC LAB a été prise suite au lancement du European Democracy Lab dont l’appel civique envisage une République européenne organisée sur la base des villes et des régions. Quelque chose de similaire en termes d’organisation (citoyens et académiques) pouvait ainsi prendre forme en Bretagne.

Vision

BREIZH CIVIC LAB part du constat que les Bretons ne portent plus vraiment d’ambition collective pour se doter d’institutions intégrées et fortes permettant de mieux répondre aux grands enjeux actuels et à venir. Afin d’y remédier, il est nécessaire de raviver l’esprit civique et d’initiative en Bretagne en provoquant le débat dans une démarche citoyenne, c’est-à-dire non élitiste. BREIZH CIVIC LAB souhaite être également une force de proposition et d’influence en termes d’innovation politique, tant dans les domaines de l’action publique que de la participation citoyenne.

BREIZH CIVIC LAB dans les médias

Breizh Civic Lab

La Bretagne en chiffres

(incluant la Loire-Atlantique)

1200
Histoire (ans)
4.7
Population (mn)
70
Pop. urbaine (%)
120
PIB (mds €)

BREIZH CIVIC LAB

Dernières nouvelles

Actualités, interviews ou publications …

Breizh Civic Lab – Vers une République européenne des citoyens et des régions

Le 26 mai prochain, les Français éliront leurs députés au Parlement européen, seule institution élue au suffrage universel direct à l’échelle de l’Europe. Depuis le traité de Lisbonne, celui-ci a vu ses pouvoirs se renforcer, en particulier dans le domaine législatif. Pourtant, les taux de participation ne décollent pas. En France, ce scrutin suscite peu d’enthousiasme et devient même plutôt anxiogène. Il apparaît plus que jamais comme une opportunité offerte aux opposants à la construction européenne de diffuser leurs idées et d’en fragiliser un peu plus les institutions. Quant aux candidatures, si on met de côté ceux qui veulent régler leurs comptes avec le Président de la République française, plus largement ceux qui ne raisonnent qu’à travers un prisme hexagonal, ou encore ceux qui n’ont pas de programme pour l’Europe ou ne savent pas avec qui ils vont siéger, le choix apparaît bien maigre malgré la profusion des listes.

Le Breizh Civic Lab publie sa note politique sur l’Europe

Une autre voie existe pour répondre aux grands enjeux de notre temps et envisager l’avenir d’un monde commun en pleine transformation : la promotion d’une alternative de progrès, celle de la République européenne des citoyens et des régions. C’est à partir de cette vision de l’Europe inédite que le Breizh Civic Lab souhaite offrir de nouvelles clés de réflexion et d’action pour la
Bretagne.

Une directrice déléguée pour le Breizh Civic Lab

Poursuivant son développement, le Breizh Civic Lab vient d’accueillir Claire Samaha, en qualité de Directrice déléguée. Elle devient ainsi l’interlocutrice privilégiée des contacts et partenaires de l’association.

Issue du milieu associatif, Claire Samaha a accompagné pendant plus de 9 ans le développement de programmes et projets pédagogiques en faveur du développement durable.