Breizh Civic Lab – Assemblée générale, le 11 Janvier 2020

Le think-tank breton Breizh Civic Lab – une Bretagne civique, républicaine et urbaine – a été officiellement établi par ses fondateurs, le 11 novembre 2018, dans le cadre juridique de l’association « Loi 1901 ». En conséquence et au regard de ses statuts, une assemblée générale ordinaire est prévue en début d’année 2020. Les adhérents sont ainsi invités à y participer le 11 janvier 2020 (restaurant Lieu Unique, Nantes). Le Conseil d’Administration sera renouvelé, et dans la foulée le Bureau. Les orientations pour l’année à venir y seront débattues et validées.
D’ici là et si vous le souhaitez, n’hésitez pas à nous rejoindre en adhérant à l’association !

Ordre du jour

11:00-12:00

  • présentation et validation de l’exercice comptable et du rapport d’activités 2018/19
  • élections des administrateurs et des membres du nouveau bureau
  • breizh storming sur l’évolution du BREIZH CIVIC LAB et questions diverses

12:00-14:00

  • échanges avec la presse locale/régionale
  • déjeuner au Lieu Unique (inscrivez-vous!)

14:00-15:00

  • échanges avec un représentant du Nantes LAB
  • Message de fin

Inscription

(désactiver votre anti popup pour voir le formulaire)

Propulsé par HelloAsso

Nos actions 2018-19

Le think-tank Breizh Civic Lab est né d’interrogations communes sur l’avenir de la Bretagne entre des individus se côtoyant sur le réseau BZH Network (2015-2018). La décision de créer une association a été prise en juillet 2018 avec dépôt des statuts en novembre 2018. Le Breizh Civic Lab se veut « l’intelligence collective au service de l’innovation politique » en orientant les réflexions politiques vers une Bretagne civique, républicaine et urbaine.

Lancé dans le contexte naissant des Gilets Jaunes, notre cercle de réflexion a eu une place de choix dans les médias (articles dans les quotidiens régionaux) et surtout plusieurs invitations sur les plateaux TV : L’heure du Débat (France 3), L’instant T (Tébéo/TéléSud) et Ensemble c’est mieux (France 3). Nous y avons évoqué notre vision, à la fois régionale et urbaine, prenant en compte le phénomène de métropolisation qui dépasse les limites administratives de nos collectivités et impose l’innovation politique pour répondre aux grands enjeux.

Le Grand Débat national, lancé par le président de la République, est entré en concordance avec notre souhait d’appliquer les méthodologies des débats citoyens en Bretagne, notamment sur les questions institutionnelles qui taraudent régulièrement notre région. A ce titre, nous sommes en lien avec un des plus grands experts au niveau français sur ces questions de participation citoyenne, le consultant Missions Publiques (interview d’Erwan Dagorne). Lors du Grand Débat, des membres du Bureau ont participé concrètement à la Conférence citoyenne régionale (CCR) de Rennes en tant que facilitateurs à des tables de citoyens provenant de toute la région.

Impliqués dans les grands événements politiques de cette année, nous avons rédigé une première note politique de fond sur l’Europe et ses enjeux organisationnels avec l’appui d’un expert reconnu travaillant au Parlement européen. A cette occasion, nous avons également continué à tisser des liens avec un think-tank européen proche de nos réflexions, le European Democracy Lab basé à Berlin, avec lequel nous avons proposé une opération à la Région Bretagne. Nous avons également interviewé la représentante d’Atlantic Cities, afin de replacer plus concrètement la Bretagne dans le réseau des villes en Europe.

Nous avons surtout été mobilisés pendant plusieurs mois par le grand #sondagebretagne financé sur la plateforme de financement participatif Kengo et porté par l’institut TMO Régions (Juillet 2019). Nous avons décidé de soutenir cette opération d’envergure à l’initiative de l’association Dibab – Décidez la Bretagne!, nouvellement relancée. Plus de 10,000 euro furent collectés pour compléter son financement.

En partenariat exclusif avec le Télégramme, les résultats du sondage TMO ont fait la une (29 août 2019) avec un dossier spécial (deux pages), accompagné d’une communication dans tous les points de vente ainsi que sur le site web du quotidien régional. Repris par l’Agence France Presse, les résultats, et notamment ceux sur la réunification de la Bretagne, ont été relayés par près d’une trentaine de médias, et tout particulièrement au niveau national (France Inter, France Bleu, Europe 1, 2O minutes, Libération, Le Figaro, TF1/LCI, BFMTV/RMC, France 3 …).

Ces résultats ont également été repris au Conseil Régional de Bretagne par plusieurs groupes politiques, en particulier le groupe Alliance progressiste des Socialistes & Démocrates, qui a nommé le Breizh Civic Lab en séance. Notre think-tank avait envoyé une lettre à tous les conseillers régionaux pour affirmer la nécessité d’engager des débats citoyens sur les questions d’organisation institutionnelle de la Bretagne (réunification, assemblée unique de Bretagne …) avant toute consultation.

Le Breizh Civic Lab souhaite également porter un regard critique sur l’action publique mise en oeuvre par les collectivités en Bretagne. A ce titre, nous avons réagi en diffusant une brève note d’analyse sur le rapport « réunification de la Bretagne » rédigé par une commission ad-hoc de la Région Bretagne.

Tout au long de cette année, le Breizh Civic Lab a tissé des liens sur les 5 départements bretons et notamment grâce à une présence forte sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram et LinkedIn) et la montée en puissance de notre site web (150 inscrits à la newsletter). Les posts sur Twitter, dont le compte approche les 1200 abonnés, enregistrent des milliers de vues avec des pointes à 4000 vues. Notre think-tank est bien en train de déployer sa communication visant l’impact comme annoncé dans nos objectifs de développement: « Il se dote de moyens de communication afin de mobiliser un collectif et étendre son influence.« .


5200 sessions et 3900 visiteurs (Google Analytics).


En une année, la montée en puissance de la notoriété de notre think-tank a ainsi été plutôt spectaculaire. Cette croissance, ne nous a cependant pas permis de bâtir une organisation efficace, notamment en impliquant davantage les premiers adhérents. Ce sera l’enjeu de l’année à venir afin de se constituer en vraie force structurée de propositions sur la base de nos valeurs fondatrices.

Stéphane Péan
Président


Nos actions en images

Les articles du blog

décembre 2019
LMMJVSD
« Oct  
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 

Merci de nous suivre et de partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.