Le Télégramme – Ces trois dates clés qui ont hissé le Gwenn ha du sur la mairie de Nantes

Notre think-tank Breizh Civic Lab est cité par Le Télégramme sur deux des trois dates clés qui ont relancé le débat sur la réunification de la Bretagne ces trois dernières années.

En 2018, la pétition massive de Bretagne Réunie collectant plus de 105.000 signatures en Loire-Atlantique en vue d’une consultation échouait à influencer le Conseil Départemental de Loire-Atlantique.

L’année suivante, le tout nouveau Breizh Civic Lab rejoignait Dibab – Décidez la Bretagne! afin d’autofinancer sur une plateforme participative (15.000 euros) un grand sondage sur l’avenir institutionnel de la Bretagne. L’institut TMO Régions sondera près de 1700 Bretonnes et Bretons sur les 5 départements bretons. Les résultats mirent en avant le désir de réunification de la population; ce qui fit la une du Télégramme avec reprise par l’AFP au niveau national.

En 2020, le Breizh Civic Lab enclenche une nouvelle collaboration avec la nouvelle association A la bretonne! qu’il influença à sa création dans une perspective civique. Un événement politique transpartisan et historique est alors organisé à Nantes rassemblant une centaine d’élus ainsi que des responsables associatifs. L’impact médiatique sera colossal avec diffusion par la télévision France 3 Régions, à la fois en région Bretagne et sur l’ensemble des Pays de la Loire.

Notre démarche moderniste démontre qu’en proposant de nouvelles grilles de lecture de la société et de la Bretagne mais aussi de nouvelles méthodologies d’action, il est possible d’impacter les grands médias et surtout de fédérer les citoyens et leurs élus dans l’objectif de construire une nouvelle vision régionale répondant aux grands défis.

Seul un esprit éclairé, bienveillant et constructif ouvrira le chemin de la Bretagne réunifiée en cette nouvelle décennie. Il est donc impératif de changer de logiciel !

Source: Le Télégramme, 17 décembre 2020

Merci de nous suivre et de partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.